New Orleans #1

La Nouvelle Orléans, c’était pas un voyage comme un autre. C’était très fort et ça a changé ma vie.

 51930013
Vous connaissez ce sentiment quand vous arrivez quelque part, et instantanément, vous savez que c’est votre place ?
Nola c’était ça pour moi. J’ai entendu dire « mais t’en aura plein des coups de coeur comme ça sur la route », sauf que non. non. non. Y’en a pas eu d’autres. Y’a eu des endroits merveilleux, doux, de belles rencontres et aventures où on se dit « olala, j’ai pas envie de repartir », mais qu’au fond, on sait que ce n’est qu’un passage.
Mais la Nouvelle Orléans, ben c’était pas le cas, et ça vibre encore sérieusement en moi.
Il y a eu plein plein de moments là bas (5 mois à vrai dire). J’ai eu des instants de ras-le-bol de cette ville et de ces américains, forcément. Alors je vais tâcher de raconter au mieux Nola, celui que j’ai vécu, chacun le vis d’une façon différente.
Et puis je vais le raconter de façon décousu, parce bon, j’suis un peu décousue aussi. Et y’aura beaucoup, beaucoup de nostalgie (préparer vos mouchoirs), parce que je m’en remet toujours pas du tout.
Bild001_Neg.Nr.0
Nola, c’est bien évidemment le Mardi Gras, les brass band, les Indians, Katrina, le français, les beignets et autres po-boys, le bayou aussi bien évidemment. J’ai pu vivre un peu de tout ça, et je vous le partagerai ici.
Il faut d’abord vous parler de la ville en elle même, de son histoire.
La Nouvelle Orléans se trouve en Louisiane, au Sud des Etats Unis. C’est une ville, et pas un état comme on le confond souvent. Le mythique fleuve Mississippi (ouais ouais, le même que celui de Tom Sayer. Il part du Minnesota, tout au Nord des Etats Unis, et il descend tout jusqu’au Golf du Mexique) la traverse, et c’est d’ailleurs grâce à lui que les conquérants français découvrent ce petit endroit et décident d’en faire une ville. C’était en 1718. Ça fait donc de la Nouvelle Orléans une des plus vieilles villes des USA.
Ce territoire a successivement appartenu aux français, puis au espagnol, puis encore aux français, pour finir par être vendu aux américains en 1803.
On retrouve toutes ces influences à travers l’architecture, la langue, la cuisine. Un joyeux melting-pot. Il n’est pas rare de croiser des américains aux noms français. Il y a eu aussi beaucoup d’acadiens (des canadiens francophones donc) qui sont venus s’installer ici quand ils fuyaient la répression canadienne en 1755.
66180028
On connaît malheureusement beaucoup plus la ville à cause de Katrina, passé en 2005. On y voit encore les dégâts et il paraît qu’un tourisme tout a fait morbide a eu lieu juste après son passage, pour voir les ruines et l’étendu des pertes.
Depuis, la ville se reconstruit. Chaque année, il y a le Mardi Gras (on y reviendra plus tard), et une multitude de festivals en tout genre. Pluriculturelle et internationale, la scène artistique là bas est riche et vaut clairement le détour. La Nouvelle Orléans, c’est un peu tout ce que l’Amérique fait de mieux en condensé. Ouais, rien que ça.
 Bild032_Neg.Nr.32
Le quartier le plus connu est le French Quarter (et oui, j’avais bien dit que c’était français), avec de jolies petites maisons aux balcons en fers forgés. C’est très mignon et c’est là que se regroupe toutes les activités touristiques (ou presque).
Après, il y a Trémé : ce quartier a été rendu très populaire grace à la série du même nom (merveilleuse série d’ailleurs). L’agitation y est moins grande que dans le French Quarter, et on y trouve les maisons typiques de la Nouvelle Orléans. Moins riche aussi, on y croise la vraie population. Je n’y ai jamais croisé d’indiens, même s’il parait que c’est leur QG.
Audubon : quartier riche, avec les grandes maisons de maîtres. Je n’ai pas trop trop exploré ce coin là malheureusement.
Business district : le quartier des affaires avec ses buildings qui font la skyline. Evidemment, l’ambiance y est beaucoup plus froide, mais c’est chouette de s’y perdre.
Faubourg Marigny : c’est le nouveau quartier bobo de la ville.
North shore : j’ai passé pas mal de temps là bas, on vivait sur un bateau. Vivre sur les bords du lac Pontchartrain est très reposant, l’ambiance du centre ville n’y est évidemment pas et un peu de calme après l’agitation de la journée n’était pas de refus.
Lower ninth : un des quartiers dévasté par Katrina. J’y ai vécu pendant deux mois, c’était chouette. On est vraiment parmi les locaux; Les gens continuent de reconstruire leur maison, d’autres sont partis depuis longtemps et laisse place à la végétation. Réputé comme un quartier chaud et sensible, je n’y ai eu aucun soucis.
Il y a évidemment une multitude de quartiers, que je n’ai pas tous visités. Certains sont réputés chaud, et il ne faut pas non plus prendre de risque inconsidéré d’aller se perdre seule dans ces quartiers.
51950009
Nola de son petit nom (contraction de New Orleans LousianA) est le berceau du jazz, c’est en partie pour cela que j’y suis allée. Evidemment, c’est sans surprise qu’on retrouve des jazz band à tous les coins de rues. La ville est musicale, du matin au soir. C’est pas comme la fête de la musique ici non plus hein ! Tout est en harmonie, tout va ensemble, tout se complète, c’est vraiment merveilleux et jamais oppressant.
On peut retenir quelques noms : Louis Armstrong, Truman Capote, Allen Toussaint, le Préservation hall Jazz band, Franck Ocean (et oui !)… Pour les plus connus.
Bild018_Neg.Nr.18
Pour aller un peu plus loin et s’en mettre plein les oreilles, voici un formidable podcast : Music on the Road à écouter, écouter et écouter encore.
Nola est une ville qui en a inspiré plus d’un, et je ferai un petit article spécial, entre films, musiques, livres…
Voilà un bon gros pavé pondu ! J’en garde sous les doigts pour le prochain article, promis.

Un commentaire sur « New Orleans #1 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s