Jamaica #2

Jamaica, on quitte la ville. Autre ambiance, autre décor. On rencontre Monsieur Bernard. Il nous emmène au village de Windsor, près de Port Antonio.

Bild006_Neg.Nr.5A.jpg

J’ai eu la bonne idée de partir avec un micro et d’enregistrer quelques sons : Par ici la pluie jamaïcaine

et notre première rencontre avec notre hôte : 

Bild004_Neg.Nr.3A.jpg

On a trouvé son contact ici. Et on a été plus que bienvenues. Notre boulot consistait surtout à nettoyer les champs d’ananas, construire des routes, donner à manger aux animaux, faire à manger. Tranquille. De toute façon la chaleur est harassante et vous coupe toute envie de faire beaucoup de choses.

 Bild019_Neg.Nr.18A.jpg

On a fait une belle ballade, eu de belles discussions, tués nombre de moustiques, pris des taxis tout à fait hors du commun. Le tout dans le cadre plus qu’idilyque de la maison de Mr Bernard. On a mangé beaucoup de bananes, de poissons séchés et autres dumplins délicieux. La Jamaïque a la chance de produire énormément de produits locaux, permettant de se substanter de façon locale et évidemment complètement bio.

Bild004_Neg.Nr.2.jpg Bild018_Neg.Nr.16

La gentillesse de Mr Bernard et de sa famille est sans borne. Nous nous sentions vraiment intégrées et ça faisait chaud au cœur. Nous avons eu la chance d’assister à la messe de Pâques, ainsi que le merveilleux repas qui a suivi. On a pu fêter l’anniversaire des Bernards twins, 70 ans, et pas une ride ! ;)

Bild021_Neg.Nr.20A.jpg

Bild028_Neg.Nr.27A.jpg

On connaît la Jamaïque pour la weed et le reggae. Mais c’est bien plus riche que ça. Là bas, l’athlétisme est un vrai sport national suivi par tout le monde à la télévision ! On s’est même fait surprendre par une petite de 7 ans qui courrait bien plus vite que nous, pieds nus et sur de la caillasse. Ridicule.

Bild029_Neg.Nr.27.jpg

Bild016_Neg.Nr.14.jpg

Bild006_Neg.Nr.4.jpg

Puis, il y a l’histoire des Maroons, dont M.Bernard faisait partie. Ce peuple a combattu les anglais. Ils ne voulaient pas lâcher leurs terres lors de la colonisation et se sont battus pour qu’on les respecte. Avec succès. Nanny reste un symbole jamaïcain qui s’exhibe sur les dollars qui circulent là bas. La Jamaïque obtiendra son indépendance en 1962 (enfin ils font toujours partie du Commonwealth).  M.Bernard nous racontera cette histoire un soir, sur le banc devant la maison, au son des criquets qui s’amplifie plus la nuit tombe. C’était un moment merveilleux et assez magique, fascinant. Et par chance, je l’ai enregistré.

Bild026_Neg.Nr.24.jpg

Bild016_Neg.Nr.14.jpg

A mon grand regret, nous n’avons pas plus exploré l’île, trop occupées à trouver une solution pour l’après. Ce pays mérite réellement qu’on s’y aventure, car il est sublime. J’ai simplement laissé passer ma chance cette fois-ci.

Bild036_Neg.Nr.34 Bild032_Neg.Nr.31A

Pour aller un peu plus loin :

En ce moment à Paris se tient l’exposition Jamaica Jamaica !. Je suis trop loin pour y aller, mais j’imagine que c’est riche. Allez-y !

Et puis comme y’a l’expo, on a le droit à quelques petites émissions sur France Culture  : Continent musiques et puis Metronomique (la Jamaïque avant le reggae). Un voyage pour les oreilles. ;)

Bild035_Neg.Nr.33.jpg

Encore une fois, les photos ont été prises au jetable, d’où la qualité plus que moyenne de ces souvenirs. Les pellicules ont aussi pris l’eau et avec le climat tropical, elles sont un peu moisies, d’où ces tâches. Promis, bientôt ce sera mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s